ZAC Valmar, La Ravoire

Urbanisme, Réalisations

Création d'un cœur de ville et plan guide

— Les orientations fixées pour cette opération de 12 hectares, divisés en 6 secteurs, visent la réalisation d'un tissu urbain dense qui valorise et renforce les fonctions centrales existantes. La phase opérationnelle a démarré en 2011 et les premiers bâtiments de logements et de commerces ont été livrés au printemps 2015, le deuxième secteur démarrera au printemps 2016, selon un plan guide mis à jour périodiquement.

Un quartier urbain durable

— Pour réduire la part du transport individuel motorisé dans le nouveau quartier, des liaisons mobilités douces, une augmentation de la cadence des lignes de bus et une mutualisation des parkings souterrains sont prévues.
— Les édifications projetées doivent répondre aux valeurs qualitatives qui définissent un écoquartier: implantation optimale, concept constructif flexible, matériaux sains, très faible consommation énergétique, meilleure gestion générale des ressources.
— Le réaménagement des berges de la rivière (la Mère) permet de gérer localement les risques d'inondation qui affectent un secteur important du projet. Cet aménagement, qui comporte tant des enjeux paysagers qu'environnementaux instaure des continuités écologiques et assure la récolte des eaux pluviales du nouveau quartier.

Commune de la Ravoire et SAS Développement
Plan guide et AMO en association avec E. Ritz (Chambéry) et DeSo (Paris)
2008-2015
Publié in Le Dauphiné Libéré, 24.10.2008 et 12.02.2009

Infographie : Archigraphie.ch

Entre lac et montagne

Urbanisme, Etudes

Prolonger le bourg historique

De nombreux espaces sont potentiellement densifiables aux abords de la gare de Villeneuve. L'identification de trois logiques paysagères fonde la proposition : les rives du lac, le bourg et la plateforme ferroviaire, le coteau viticole et ses cheminements.

Relier le coteau au lac

L'idée du projet est de composer un nouveau tissu urbain en continuité avec le bourg historique par l'ajustement des gabarits et de la maille viaire. Des liaisons de mobilité douce entre le coteau et le lac sont restaurées et contribuent à réduire la coupure ferroviaire.

CFF Immobilier, Ville de Villeneuve et Etat de Vaud
Développement du plan directeur localisé de Villeneuve Gare
Etude test
2014-2015

Quartier de Fontaines-Saintes

Urbanisme, Etudes

Mutation urbaine

— Ce secteur conserve les traces des grandes campagnes rurales du 18e. Situé le long de la route de Meyrin, il bénéficie d'un contexte arboré, d'équipements publics et de commerces. Tout en proposant une densité importante (1,7 IUS), le projet offre une grande diversité d'espaces ouverts, un parc, une place, un parvis, des jardins et des liaisons de mobilités douces pour réduire l'usage de la voiture.
— Le long de la route, un ensemble d'immeubles linéaires ceinture le nouveau quartier. Protégés des nuisances, deux îlots définissent des cours jardinées qui s'ouvrent sur les espaces verts du parc, les boisements et l'avenue de La Forêt.

Rez actifs et passages couverts

— Au rez-de-chaussée une rue couverte distribue locaux communs, équipements, commerces et entrées d'immeuble. Des passages transversaux en double hauteur offrent des liaisons interquartiers.

Ville de Genève
Plan localisé de quartier : 700 logements
Charte des espaces ouverts
2014-2015

Quartier de La Chapelle Gui

Urbanisme, Etudes

Un nouveau quartier de gare

— La réalisation du quartier de la Chapelle Gui suivra celle de l'interface CEVA de Carouge-Bachet. L'aménagement coordonné des espaces extérieurs, fondé sur la structure définie par le plan localisé de quartier, sera le préalable indispensable de l'unité urbaine et de l'identité de ce futur quartier. Les caractéristiques du site, une pente orientée face au Jura et s'incurvant vers les secteurs du CEVA ainsi que des cordons boisés préexistants aux limites sud et nord, déterminent les espaces publics et induisent une morphologie urbaine basée sur des îlots ouverts.
—La place du Gui assurera l'articulation entre la plate-forme ferroviaire et le nouveau quartier, tandis qu'une allée centrale, colonne vertébrale du projet, dessert les îlots projetés et assure la liaison avec La Chapelle-Les Sciers.

Etat de Genève
PLQ et charte des espaces publics
2014

Ilot du Faubourg-Versoix

Urbanisme, Etudes

L'identité de Versoix comme projet

— Composer avec l’existant et reconnaître l’orientation, le parcellaire, les rues, les jardins
— Construire la limite (mur, socle ou bâti) et introduire une certaine porosité dans l’îlot
— Ménager les vues et mettre en place des seuils vivants
— Créer de l’espace commun : le square Querret et regrouper les infrastructures communes
— Transformation de l’îlot par addition successive et évolutivité de l’habitat

Commune de Versoix et Etat de Genève
Densification de l'îlot du Faubourg
Etude test  pour une image directrice 
2014

Riverbed

Urbanisme, Etudes

Un nouveau lit pour le canal du Bey


Canton de Vaud et communes AggloY
Etude test pour un concept d'urbanisation du secteur Chamard-Châtelard, Yverdon-Ouest
CSD ingénieurs, hydrologie; Christe & Gygax ingénieurs conseils SA, mobilité
2012

Vivre à Bernex

Urbanisme, Etudes

L'utopie n'est pas l'irréalisable mais l'irréalisé. Théodore Monod

— Au cours du XXIe siècle, tous les territoires urbanisés devront résoudre des problèmes communs, mais les solutions qu'ils pourront leur donner seront différentes, justement en raison de la diversité de leurs structures institution­nelles, sociales, économiques et spatiales. Bernex, comme toute région, a sa spécificité, lisible dans son territoire mais aussi dans l'imaginaire collectif de ses habitants et de ces décideurs. L'inertie de cet imaginaire collectif peut devenir un obstacle à l'innovation. La question sociale, celle de l'accessibilité, des espaces verts, de l'agriculture, de la gestion des eaux, des modes de vie, tout nous pousse vers une transformation de nos territoires. Le futur n'est pas seulement une fatalité, on le construit chaque jour avec nos idées, nos politiques, nos projets, nos actions.

Etat de Genève
Plan guide de Bernex
5700 logements et 5700 emplois à Bernex en 2030
Equipe pluridisciplinaire
2011 -2012

Un écopôle à la ZIC

Urbanisme, Etudes

Transformation douce

— La nécessité de lier le projet EcoPôle au devenir de ce site a conduit à dresser l'inventaire et la cartographie des lieux et des usages en vue de l’élaboration d’une image directrice de la zone industrielle des Charmilles (ZIC). Les principaux objectifs consistaient à mettre en valeur le site de la ZIC afin d’accueillir davantage d’activités artisanales en ville de Genève.
— Les scénarios ont été évalués sur la base de critères tels que l'optimisation des surfaces, leur coût, leur valeur patrimoniale, le maintien des usagers sur le site ou encore le rapport avec les quartiers voisins.

Ville de Genève
Image directrice et projet pour un incubateur et une pépinière d’entreprises en partenariat avec la Chambre de l’économie sociale et solidaire et la Fondetec
22’860 m2
2012

Bois-de-la-Bâtie

Urbanisme, Etudes

Un parc d'agglomération

La création d’un parc multifonctionnel comporte 4 enjeux majeurs :
— D’agglomération, par la prise en compte de l’agrandissement de la ville et de la demande accrue d’espaces de loisirs et de délassement.
— Urbains, en favorisant les transports en commun et la mobilité douce.
— Sociaux, en développant les diverses fonctions existantes : famille, délassement, jeux, sport, nature en ville.
— Paysagers, en préservant et valorisant le patrimoine naturel et culturel du bois de la Bâtie, du cimetière St-Georges et des bords du Rhône.

Ville de Genève
Etude, diagnostic et scénarios pour le développement et la restructuration du
parc de la Bâtie, du cimetière St-Georges et des bords du Rhône
2011

Plan directeur de Bernex

Urbanisme, Etudes

Pôle régional

— L'augmentation démographique de 10 à 15'000 nouveaux habitant prévue par le projet d'agglomération a conduit la Commune de Bernex à réviser son plan directeur communal.
— Dans le but de constituer un ensemble urbain cohérent, l'image directrice de la commune se compose autour de trois maillages: les mailles végétale, bâtie et viaire. La superposition obtenue à partir de ces trois éléments garantit une évolution communale respectueuse du patrimoine et des sites tant naturels qu'agricoles.

Commune de Bernex
2008-2011
Adopté en 2012

Cern

Urbanisme, Etudes

Mobilité et nouvelles centralités urbaines


Cern
Etude préliminaire, stratégie de développement et de restructuration du Cern
2010

Plan directeur de Corsier

Urbanisme, Etudes

Continuité de la trame verte

— Le plan directeur de la commune de Corsier repose sur la différenciation de deux composantes territoriales, l'une à caractère bâti, l'autre à caractère rural et naturel. L'objectif est de rétablir un rapport d'équilibre et de complémentarité entre ces deux formes d'occupation du sol. Le concept de continuité inspire l'élaboration de la trame verte, qu'il s'agisse de sauvegarder le potentiel existant ou de corriger ce que les mécanismes ordinaires ont compromis.
— Dans le cas de Corsier, la trame verte est constituée d'espaces agricoles de proximité enserrant les périmètres bâtis. C'est à ce niveau que se joue au quotidien le rapport de l'urbanisation avec son environnement. Il appartient à chaque commune par le biais de son plan directeur d'organiser le rapport à l'espace naturel, d'assurer sa pénétration au cœur des quartiers, et de définir les systèmes de gestion qui en assurent la pérennité.

Commune de Corsier
2007-2010

Aptitudes

Urbanisme, Concours

Projet pour un écoquartier

Le territoire n'est pas un simple support, une étendue passive qui admettrait à peu près n’importe quel aménagement: il manifeste ce qu’on pourrait appeler des aptitudes. André Corboz

Route des Plaines-du-Loup, Lausanne
Ville de Lausanne, projet Métamorphose
En association avec Christian von Düring
2010

Entre Thièle et Canal oriental

Urbanisme, Etudes

Place d'Armes à Yverdon

— Valoriser et densifier : un secteur stratégique le long de la gare
— Réduire l'espace routier : une nouvelle organisation des circulations
— Intensifier les usages et favoriser les dynamiques urbaines : un nouvel équipement sur l’esplanade des Arts
— Une liaison écologique pour la gestion de l’eau et du climat : une esplanade entre Thièle et Canal oriental

Commune d’Yverdon-les-Bains, projet AggloY
Etude test pour l'aménagement de la traversée du centre (mobilité et espaces publics)
Metron Peter Schoop : ingénieur mobilité
2009

Ecoquartier des Vergers à Meyrin

Urbanisme, Etudes

Ville & paysage

— Le futur quartier des Vergers se situe à l'articulation entre ville et campagne sur une pente qui s'ouvre en direction du Jura. Il s'inscrit en prolongement de la cité de Meyrin et valorise les qualités paysagères du site, notamment les dégagements visuels, ainsi que la topographie et l'identité du territoire agricole. Ce projet de 1000 logements s'organise autour d'un secteur d'équipement et se compose de trois entités bâties aux morphologies urbaines contrastées.
— Depuis le début de l’élaboration du projet, la commune de Meyrin a affirmé sa volonté de réaliser un quartier durable en adoptant une résolution relative à l’adhésion du futur développement des Vergers au concept «écoquartier». Ce concept constitue un message aux futurs promoteurs, leur signifiant qu’ils doivent dès le départ inclure dans les projets des objectifs ambitieux.

Commune de Meyrin
PAC Meyrin - Les Vergers, phase PLQ
François Gschwind : conception lumière
2008-2010
PLQ n°29674, adopté en 2011

Perspective : archigraphie.ch

PACA Bernex

Urbanisme, Etudes

Ville passante et nouvelles centralités

— Cette étude vise à évaluer les potentialités de l'axe Genève-Bernex et à prévoir les futurs projets dont aura besoin l'agglomération genevoise dans les vingt prochaines années (soit environ 25'000 habitants et 9'000 emplois).
— Reprenant le concept de la « ville passante » élaboré par David Mangin, la proposition vise à structurer l'urbanisation par un réseau viaire aussi continu que possible valorisant la vie de proximité, la mobilité douce et les transports publics.
— L'axe du tramway prend la forme d'un boulevard urbain reliant des centralités urbaines. Un maillage vert valorise les points de repères géographiques et les espaces naturels.

Etat de Genève
Etude test pour l'agglomération franco-valdo-genevoise
Mandataires spécialisés : MRS Transport et développement ; P + Environnement
2009

Groupe scolaire Geisendorf

Urbanisme, Etudes

Des pavillons dans un parc

— Cette étude appréhende les différentes composantes du parc, tant bâties que paysagères, et vise à donner à la Ville de Genève un cadre d’action pour la mise en valeur du site et l’utilisation judicieuse des parcelles occupées par les villas en sa propriété.

Ville de Genève, Service d'urbanisme
Projet de modification des limites de zone et image directrice
2009

Quartier de La Concorde

Urbanisme, Etudes

Désenclaver

— Le quartier de la Concorde correspond au périmètre du concours de la cité-jardin d'Aïre et en intègre quelques fragments. Situé en limite de la première ceinture urbaine de Genève, il est bordé par des axes de transports comme l'avenue de l'Ain et d'Aïre. Les nuisances sonores et les coupures spatiales qui en résultent sont des contraintes majeures du site.
— L'image directrice propose une charpente des espaces publics qui assure la continuité entre les différents secteurs –protégés ou à densifier– et le quartier des Libellules. Une couverture partielle au débouché du pont Butin améliore la porosité de l'avenue de l'Ain.

Etat de Genève, Service des monuments et des sites
Image directrice du futur quartier
2009

Quinconce

Urbanisme, Etudes

Densification des Eidguenots

— Le scénario retenu développe  une morphologie de plots qui prend en compte le morcellement foncier et offre un dégagement visuel vers le Salève pour tous les bâtiments. Le stationnement est centralisé sous la voie de desserte principale ce qui garanti une distribution optimale.

Ville de Genève, Service d'urbanisme
Image directrice et plan localisé de quartier en vue d'une densification
2008
PLQ adopté en 2009

PAC Frontenex La Tulette

Urbanisme, Etudes

Clarifier la structure urbaine

— La création d'un maillage fin d'espaces publics, garantissant la continuité des mobilités douces, confère au futur quartier une nouvelle urbanité et une identité paysagère. Les caractéristiques du site et du paysage (parcellaires, ensemble de la Gradelle, écoles et équipements, bocage, nant, pénétrante verte et agricole ) guident la définition des espaces ouverts et des îlots bâtis. Une configuration urbaine se dessine autour d'une nouvelle centralité linéaire : le chemin de la Gradelle.
— Les différents opérateurs s'inscrivent dans un calendrier et dans un dispositif commun qui fixent les règles relatives à l'espace public (alignements, accessibilité au parking, rapport au sol, etc.) et à la qualité des logements projetés (typologie, morphologie, habitabilité, prolongement extérieur des appartements).

Etat de Genève, Département du territoire
Charpente des espaces publics, 2007
Etude en vue de l'établissement d'un PLQ, 2008


PLQ

Axe Pierre-à-Bochet & Frontenex

Urbanisme, Etudes

Séquences urbaines

— Elargissement des trottoirs et bandes cyclables séparées des voies de trafic. Bande polyvalente aménagée (candélabre et bornes) qui sert d'îlôt de sécurité pour les piétons, facilite le tourner à gauche des vélos et l'insertion des véhicules venant des rues voisines de s'insérer. Réduit l'effet de séparation induit par le ruban asphalté de la route Séparation temporelle des TI et TC Aménagement urbain et paysager du domaine routier afin de conférer une identité spécifique. Élimination des installations lumineuses sauf pour donner la priorité aux TC et pour réguler le TI aux heures de pointes.

Etat de Genève, Département du territoire
2007

Ma - Magnet - Match-maker

Urbanisme, Concours

Nouveaux espaces collectifs dans la ville contemporaine

— Inséminer le plan de l’estuaire à l’aide d’un équipement attractif (aquarium), en vue de sa reconversion en parc écologique 
— Annoncer symboliquement la dynamique de l’Arc Ouest par une série d’éoliennes implantées dans la boucle autoroutière 
— Désenclaver les anciennes casernes par un dispositif rayonnant, articulant fonctions urbaines et éléments paysagers
— Accueillir les activités en plein-air sur une esplanade reliant les anciens bâtiments industriels de la rue Akriton
— Ancrer des fonctions culturelles et urbaines dans le site de l’ancienne caserne Pavlos Mélas, en les ouvrant sur le paysage
— Modeler le paysage de l’ancienne caserne Strébéniotis afin de valoriser la particularité topographique du site
— Désencombrer les abords piétonniers de la rue Eptapyrgiou
— Concentrer les activités de quartier dans la partie basse du parc de Sykies, pour préserver l’intimité sur les hauteurs
— Innerver l’ensemble du parc de la Citadelle, par une alternance de bâti et de bande paysagère
— Accompagner la liaison piétonne qui longe les remparts par des espaces publics.

Appel d'idées européen
Thessalonique, capitale européenne de la culture en 1997, avec le concours de Europan
En association avec A. Horsten et J. Kissling