Trajectoire

Paysage, Concours

Espaces publics, Gare Ceva
Champel-Hôpital

— Prenant appui sur la topographie du site, des murs de soutènement scandent le projet du plateau de Champel à l'avenue de la Roseraie et servent d'accroches aux arrêts de bus, stations taxi, éclairage public, parcs à vélo, bancs et bassins.
— La nouvelle halte est structurée en 3 bandes selon un axe NE-SW qui délimitent une place haute avec ses terrasses et son marché, une bande de bouleaux sur le tracé de la gare et une place basse en lien avec l'avenue de Champel.
— Le choix d'arboriser avec une seule espèce les descentes latérales dessinées par Nouvel radicalise la géométrie en lame du bâtiment et donne à cet espace une nouvelle identité au caractère résolument urbain.

Ville de Genève
Concours d'aménagement urbain
En collaboration avec François Gschwind, conception lumière
Perreten & Milleret, ingénieurs civils
2012

Perspective : archigraphie.ch

Green Stripes

Paysage, Concours

Le Mégaron, lieu de rencontres citoyennes

— Les infrastructures ont imposés leur domination dans le secteur de l’esplanade des Palettes à Lancy. Aménager la ville dans ce cas, c’est recomposer un territoire habitable à partir de fragments, c’est valoriser l'espace s’étendant de façade à façade et considérer le bâtiment d'Etoile-Palettes, comme un repère identitaire, une centralité forte pour le quartier.
— L’aménagement d’une promenade inter-quartiers, orientée en direction de la route de St.-Julien permet de structurer le parc et d’organiser les différents équipements. Le parc s’organise en deux parties qui se situent sur des niveaux différents accessibles depuis la promenade mais aussi depuis la maison de quartier qui se situe à la croisée de plusieurs chemins. Elément central de la composition, la maison de quartier se glisse dans le mouvement du terrain, tandis que la maison des sports et de la culture fonctionne comme un bâtiment signal.
— L’aménagement du parc en surplomb sur la route de St Julien permet de sécuriser les abords du parc, de s’extraire du trafic routier et d’offrir au promeneur un belvédère sur le Salève. Ce modelage du sol offre l’avantage de valoriser in situ les déblais provenant de la construction d'un parking souterrain.

Ville de Lancy
MEP pour la réalisation de trois bâtiments
(sport & culture , Maison de quartier et buvette), d’un parking, d’un parc et d’un parvis au pied de l’Etoile Palettes.
En association avec CLM
2011

Perspective : archigraphie.ch

50 rues piétonnes à Genève

Paysage, Concours

Faire la ville ensemble

— La mise en place d’aménagements légers aurait permis de vérifier la faisabilité de l'initiative populaire 200 rue sont à vous. Ces aménagements fonctionnent comme un instrument stratégique et démocratique en proposant des espaces témoins qui rendent la démarche vivante, active et partagée.

Une boîte à outils

— Le concept d'aménagement proposé aborde de manière simple et circonstanciée chaque rue, tout en les situant dans un ensemble de mesures temporaires aisément reconnaissables par un code couleur et un mobilier standardisé d'une dizaine d'éléments (banc, potelet, table, peinture au sol, signalétique).

Des règles de jeux, base de la concertation

— Ces aménagements, que les différents acteurs sont amenés à modifier, compléter et enrichir en fonction de leur expérience du lieu, sont à considérer comme des mises à l'épreuve de la réalité, perfectibles et en projet. Au terme de cette concertation, la Ville aurait pu alors proposer un aménagement temporaire issu d'un véritable processus d'élaboration collective.

Ville de Genève, Service d'aménagement urbain
Aménagement provisoire de 50 rues fermées au trafic pendant 12 mois
Appel d'offre, procédure ouverte à un tour, projet lauréat, 2011
Projet refusé en 2012 par votation communale

La colline du Pommier

Paysage, Concours

Pourquoi nous acharner à niveler un terrain ? Un faible dénivelé suffit à transformer un grand espace en petits espaces différenciés. Du haut d'un mur de terre d'un mètre cinquante, le monde est soudain complètement différent. Nous introduisons les merveilles que sont une pente, un vallon, une colline. Aldo Van Eyck, 1962.

— Le projet valorise la topographie singulière du lieu – une colline aux formes organiques et généreuses – et tire parti de sa surface horizontale pour y installer un belvédère délimité par un banc qui, s'enroulant sur lui-même, définit un seuil et des gradins. Aménagé pour être carrossable, le chemin permet d'assurer la maintenance de l'esplanade et la dépose du matériel nécessaire à des aménagements temporaires (patinoire, tente pour fête de quartier, tables et bancs, etc.)
— Le parc étant délimité par des cordons boisés, des arbres fruitiers et une prairie sont plantés pour conférer de l'ombre à proximité du belvédère et introduire un rythme saisonnier dans la ville. 
— Deux fontaines à boire sont aménagées au fil de la promenade et incorporées au banc. Des jeux, telle une demi sphère, sont disposés dans le parc en relation avec ceux existants.

Quartier du Pommier, rue Sonnex
Ville du Grand-Saconnex
2010

Uccellini Ucellacci

Paysage, Concours

Autour de Saint-François, Plainpalais


Ville de Genève, Service d'aménagement urbain
Mandat d'études parallèles
2005

Iles

Paysage, Concours

Continuité et fluidité

— Afin de constituer un vaste espace fluide, le sol de la place Longemalle est modelé. Evoquant l’ancienne rive du lac, cette strate se compose d’un enrobé bitumineux et de galets de couleur claire. Longeant les bâtiments, des caniveaux délimitent les zones de stationnement (cycles, taxis), de livraison ou de dépose. Pour rétablir la continuité avec la place du Port, le traitement de sol est prolongé au-delà du périmètre, englobant l’espace piétonnier et les voiries.

Dynamique et ouverture

— De nouvelles centralités ouvertes et dynamiques sont aménagées à l’ombre des platanes. Comme des îles au milieu des flots, ces dispositifs, aux formes accueillantes, invitent à marquer un temps d’arrêt. Circulaires, de couleur calcaire, ils servent non seulement de banc, table, limite, éclairage, mais ils assurent aussi une protection à l’égard des voitures .

Stratification et apesanteur

— Outre l’éclairage existant (fontaine et circulation), il s’agit de s’appuyer sur les différentes propriétés de la lumière pour souligner la stratification du lieu : sol, banc, table, frondaison, ville, ciel. En incorporant un éclairage dans la base des bancs, les dispositifs circulaires se détachent du sol et flottent comme en apesanteur. D’autre part, grâce à une projection sur le sol, une nouvelle centralité transitoire apparaît de nuit à proximité de la fontaine.

Ville de Genève, Service d'aménagement urbain
Mandat d'études parallèles pour l'aménagement de la place Longemalle
En association avec J. Kissling
2003

Altitude 385

Paysage, Concours

Le parc des Chaumettes, un imaginaire topographique


Ville de Genève, Service d'aménagement urbain
Mandat d’études parallèles, projet lauréat
En association avec J. Kissling et T. Pauli
2001
Publié in Building design et in RIBAWorld issue,
n°191, Londres, 2001

Waterlily

Paysage, Concours

Dans la nature, c'est encore l'eau qui voit, c'est encore l'eau qui rêve. Le lac a fait le jardin. Tout se compose autour de cette eau qui pense. Gaston Bachelard, L'eau et les rêves, 1942.

Espace de l'Europe

— Correspondance : les liens que Neuchâtel a tissé avec son site et son paysage sont à la base de ce projet. L'espace de l'Europe est structuré par des dispositifs linéaires qui s'inscrivent dans un système territorial plus vaste. Ces dispositifs, tels des strates qui tantôt s'élèvent tantôt s'enfoncent, évoquent l'épaisseur du sol et modulent l'espace. Ils suggèrent la relation que Neuchâtel entretient avec son lac et son substrat géologique dans un jeu de correspondances entre ville et paysage, matières et matériaux.
— Jardin aquatique : l'eau, matière première du jardin, renvoie à l'étendue lacustre. Composé par deux plans d'eau, ce biotope aquatique marque un temps d'arrêt et de contemplation. De nuit le jardin est éclairé par des bancs translucides en verre coulé.
— Portique géologique : conçus comme une architecture élémentaire, les portiques, en béton incrusté de coquillage qui évoque le calcaire de Neuchâtel, abritent les vélos. Accessibles directement depuis la piste cyclable, leur implantation délimite un espace protégé des voitures.
— Mails arborisés : des mails au feuillage clair s'étirent le long des bâtiments et délimitent divers usages (parking, livraison, promenade, repos). Ils sont définis par des surfaces perméables en matière calcaire concassée de la région.

Ville de Neuchâtel
En association avec J. Kissling
2000

Big Bang

Paysage, Concours

He lifted his feet up from the suck and turned back by the mole of boulders. Take all, keep all. My soul walks with me, from of forms. So in the moon's midwatches I pace the path above the rocks in sable silvered, hearing Elsinore's tempting flood.
James Joyce, Ulysses

— Circularité, microcosmes, interrelations, pavillon végétal, protection, intimité, vent, bruissement des feuillages, rêverie aérienne, essence pionnière, acacia, matériaux conducteurs, verre, acier, jeux d'ombres et de lumière, monde à part.

Aménagement du Parc MFO
Oerlikon, Zurich Nord
En association avec A. Horsten et J. Kissling
1999

La valeur de l'absence - Expo 01

Paysage, Concours

 Autour des 3 lacs


Canton de Vaud
Appel à contribution pour la réhabilitation des anciennes carrières
En association avec J. Kissling
1998

Schicht

Paysage, Concours

Place de Visperterminen

Le projet s'insère dans la strate minérale bâtie, valorise la pente et réinterprète les éléments traditionnels d'acheminement de l'eau (bisses). Trois élément définissent l'aménagement :
— Le banc, pour un temps de pause et de contemplation du paysage
— La fontaine, comme rappel des efforts et de la solidarité des habitants pour amener l'eau dans le village
— L'étable et la fosse à lisier, afin que les pratiques actuelles soient conservées

Commune de Viège, Valais
Concours en 2 tours, 7e prix
En association avec Angélique Hortsen
1996

Alluvions

Paysage, Concours

Un parc sur le site de l'ancien Palais des expositions


Ville de Genève
En association avec J. Kissling et Anne Canosa
4e prix
1996