Coulisses

Ville de Genève
Concours 2010, projet lauréat
Livraison prévue en 2019
François Gschwind : conception lumière
TBS : ing. civils; BCPH : ing. mobilité
Publié in Tracés, no 22, 2014

Perspective : archigraphie.ch

Espaces publics, Gare Ceva Eaux-Vives

— Le projet réinterprète la structure en bande du site issue de la logique ferroviaire et met en valeur trois types d'espaces aux caractéristiques d'usage et d'aménagement contrastés. Un espace public transversal articule le cœur du dispositif autour de la gare centrale.

Allées paysagères

— L'avenue de la Gare est aménagée comme un parc linéaire qui accueille une interface multimodale. Des bancs délimitent les pieds d’arbres végétalisés et scandent l’espace de jours comme de nuit, grâce à un éclairage intégré. Espace urbain partagé, la place de la gare se détache de l’ensemble linéaire par un dallage en béton coulé qui reprend le motif des gares.

Jardins hauts

— Les aménagements tirent parti de la situation sur dalle et reprennent, à l'échelle du sol, les jeux d'ondulations de la Nouvelle Comédie. Sur le parvis, un miroir d'eau reflète le nouveau théâtre et le ciel. De nuit, les bancs diffusent un éclairage qui marquent les cheminement. Entre les immeubles, des placettes plantées de bouleaux (betula) sont en balcon sur le parc rudéral.

Parc rudéral

— Le parc rudéral exploite  le remblai de la gare et se prolonge dans les quartier qui bordent le site. La rue Viollier, dégagée de tout stationnement, devient un lieu de promenade.